figurines 1/6ème Index du Forum figurines 1/6ème
présentation de figurine au 1/6ème avec leur histoire
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 BienvenueInvité sur figurinepassion 
la 3 eme panzer division §§ "totenkopf "

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    figurines 1/6ème Index du Forum -> l histoire de la ww2 et de son materiel de guerre -> les divisions de 39,45
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin puma
Administrateur principal
Administrateur principal

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2010
Messages: 2 841
Localisation: snake mountain
Point(s): 256
Moyenne de points: 0,09

MessagePosté le: Sam 9 Oct - 22:08 (2010)    Sujet du message: la 3 eme panzer division §§ "totenkopf " Répondre en citant

unité déstinée au front de l est  : la totenkopf


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 9 Oct - 22:08 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut



Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2010
Messages: 348
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): -27
Moyenne de points: -0,08

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 15:22 (2010)    Sujet du message: la 3 eme panzer division §§ "totenkopf " Répondre en citant

I - Historique :
Créé au départ, pour former les unités de garde des camps de concentration. À partir du 4 juillet 1934, Théodore Eicke dirigea cette unité, au moment de sa nomination en tant qu’inspecteur des camps de concentration. La dénomination de l’unité était §§ Totenkopfverbände (unités à tête de mort). Différents régiments étaient affectés à la garde des camps : 
* Standarte I Oberbayern à Dachau 
* Standarte II Bradenburg à Oranienburg-Sachsenhausen 
* Standarte III Thüringen à Buchenwald 
* Standarte IV Ostmark à Mauthausen 
Sous l’impulsion de Eicke, débuta la transformation de l’unité pour qu’elle devienne une unité de combat. Grâce à divers contacts, la division est dotée d’armes antichars et d’une unité de reconnaissance. 
Eicke débuta une nouvelle carrière, et n’était plus responsable dans l’organisation des camps de concentration. Malgré ces nouvelles fonctions, il garda les mêmes convictions : anticatholique, il parviendra à réunir derrière lui toute une division. Cette division renonça à la religion chrétienne, et ce fut même acté par un tribunal administratif. Il n’hésita pas à refuser les candidats qu’il jugeait non conformes aux normes physiques, raciales et morales de la §§, tout au long de son commandement. Il n’aimait pas non plus que ses officiers quittent la division pour d’autres unités. Cette unité constitua l’un des trois piliers de la Waffen §§, avec le Leibstandarte A.H. et la §§ Verfügunstruppe (littéralement « troupe §§ à disposition). 
En 1943, elle est dénommée officiellement 3ème Panzerdivision §§ Totenkopf, après réorganisation de la dénomination et de la numérotation. Elle rejoignit les deux autres unités issue de la Verfügunstruppe sui étaient la 1ère Division §§ Leibstandarte A.H. et la 2ème Panzerdivision §§ Das Reich. 
Le 16 octobre 1939, après autorisation du Chancelier, les Régiments Totenkopf se regroupèrent pour former une division Waffen §§. Lors de la campagne de France, elle fit partie de la 2ème Armée. Cette division, comme en Pologne, se signalera par leur brutalité et les exactions commises.  
Lors de l’attaque de l’Union Soviétique, Eicke veut que sa division soit dotée de divers de véhicules de transport pour ne pas ressembler à des « romanichels », selon ces dires. 
En septembre 1941, en Finlande, l’Armée rouge met en déroute deux régiments de la division, s’attirant les foudres des officiers de la Wehrmacht. Que ce soit sous le commandement de T. Eicke, abattu lors d’une reconnaissance en avion, où de ses successeurs, la Division Totenkopf fit preuve d’un fanatisme inégalé et d’une férocité lors de l’avancée en 1941, de l’attaque de l’été en 1942, de la conquête de Kharkov, de la bataille de la poche de Demyansk, de la défense de Varsovie et à Budapest en 1945. Elle fit preuve d’énormes aptitudes au combat défensif contre l’Armée rouge. 
 
II - Désignations successives
- à partir du 16 octobre 1939 : §§ Totenkopf -Division 
- à partir du 9 novembre 1942 : §§ Panzerdivision Totenkopf 
- à partir du 22 novembre 1943 : 3ème §§ Panzerdivision Totenkopf 
 
III - Théâtres des opérations :  
- 1940 : Bataille de France 
- 1941 - 1942 : Opérations Barbarossa (siège de Leningrad, Poche de Demyansk) en octobre reconstruction de la division en France 
- 1943 : Koursk, Kharkov, Bassin de Donetz 
- 1944 : Pays balte et Roumanie 
- 1945 : Hongrie et Autriche (où la division fut détruite) 
 
IV - Parcours en France
Elle est engagée dans l’invasion de la France, comme division de réserve du groupe d’Armée A, commandait par le Général von Rundstedt, qui devait percée les Ardennes. Son point de départ était Korbach. 
- Le 12 mai, elle traversa les villages allemands de Wipperfüth et Neukirchen, puis elle passa en Belgique. 
- Le 17 mai, elle passa sous le commandement du Général Hermann Hoth (commandant le XVème Panzerkorps) 
- Le 18 mai, la 7ème Panzerdivision de Erwin Rommel, auquel la division Totenkopf est rattaché, traversa Dinant, Solre le Château, Avesnes, Saint Hilaire sur Helpe, Taisnières en Thiérache, Landrecies, Bazuel, Le Cateau-Cambresis, le canal de la Sambre à l’Oise. Elle combattit à Catillon-sur-Sambre et divers village. 
- Le 20 mai, elle se trouva à Boulon puis Fontaine Notre Dame, Anneux, Inchy en Artois, Mercatel. 
- Le 22 mai, elle passa sous commandement de la XVIème Panzerkorps qui à son Q.G. a Aubigny. La division arriva à Cambrai. 
- Le 24 mai, elle combattit durant deux jours dans les environs du canal de la Bassée. 
- En juin , elle participa à la bataille de Dunkerque. Elle atteignit Château Thierry le 13 juin après avoir traversé Saint-Pol-sur-Termoise et Péronne. 
- Du 14 au 17 juin, elle traversa Romilly sur Seine, Troyes, Chatillon sur Saône, Chaumont, Langres et Dijon. 
- Du 18 au 21 juin, elle continua sa route passant par plusieurs villes (Chalon sur Saône, Macon et Tarare). Le 20 juin, elle combattit à Chasselay, où elle se rendit coupable d’exactions en massacrant des prisonniers français. 
- Le 22 juin, après que l’armistice soit signé, la division se rendit à Bayonne pour l’occuper. 
V - Les exactions de la Totenkopf
a) Campagne de Pologne : trois régiments (Oberbayern, Bradenburg, Thüringen) avait une mission de pacification et de nettoyage à l’arrière du front. Ils assassinèrent des membres de l’élite polonaise et les juifs. Johannes Blaskowitz, Général dans la Wehrmacht, critiqua vivement ses actions, sans pouvoir y mettre un terme. 
b) Campagne de France
** le 21 mai à Mercatel, le 3ème régiment, sous le commandement du Stubaf Lammerding et de l’Ostuf Lotz, fusillèrent 6 personnes. À Simencourt, ils exécutèrent 5 personnes et incendièrent 24 fermes. Pour finir, ils tuèrent 4 personnes et incendièrent plusieurs maisons et fermes de Hermaville. 
** le 22 mai, le 2ème régiment d’infanterie de la division, commandé par le Stubaf Bellwildt et du Gruf Eicke, tuèrent 30 personnes à Berles-Monchel, 30 à Aubigny en Artois, puis 64 personnes furent exécutées par le 1er régiment d’infanterie de la division. Ces exactions furent commises suite à la résistances des chars anglais et français devant Warlut et Simencourt le 21 mai 1940. 
** le 23 et 24 mai, le 3ème régiment d’infanterie et la 3ème Compagnie du bataillon de pionner, sous les ordres du Stubaf Bestmann et l’Ostuf S Müller, fusillèrent 48 personnes à Beuvry lès Béthune. Sous les ordres du Stubaf H. Priess, le 2ème régiment d’artillerie utilisa des centaines de civils comme bouclier humain pour avancer. 
** le 24 mai, en représailles à l’exécution d’un soldat §§ par un soldat français, le 3ème régiment d’infanterie et la 3ème Compagnie du bataillon de pionner fusillèrent 10 civils à Hinges, sous les ordres du Ostuf Max Seela.  
** le 27 mai, sous les ordres du Lieutenant Fritz Knöchleim, la Division Totenkopf assassina une centaine de prisonniers britanniques à Lestrem près de Béthune. Fritz Knöchleim sera condamné à mort et exécuté pour crimes de guerre à la fin du conflit. 
** le 20 juin 1940, à Chasselay dans le Rhône, la division exécuta, à l’aide de mitrailleuses, des soldats sénégalais et marocains qui s’étaient rendus. Certains furent écrasés par les chars d’assaut. 
c) Front de l’Est : elle s’est rendu coupable de l’assassinat de prisonniers et civils en territoire soviétique. Elle détruisit de nombreux villages russes. Elle pilla aussi certains de ceux-ci. 
 
VI - Commandants successifs
- 1er novembre 1939 au 7 juillet 1941 : Obergruppenführer T. Eicke 
- 7 juillet au 18 juillet 1941 : Obergruppenführer M. Kleinheisterkamp 
- 18 juillet au 19 septembre 1941 : Obergruppenführer G. Keppler 
- 19 septembre 1941 au 26 février 1943 : Obergruppenführer T. Eicke 
- 26 février au 27 avril 1943 : Obergruppenführer H. Priess 
- 27 avril au 15 mai 1943 : Gruppenführer H. Lammerding 
- 15 mai au 22 octobre 1943 : Gruppenführer M. Simon 
- 22 octobre 1943 au 21 juin 1944 : Obergruppenführer H. Priess 
- 21 juin 1944 au 8 mai 1945 : Bridageführer H. Becker


Revenir en haut
mof
général de corp d armée
général de corp d armée

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2010
Messages: 525
Localisation: langy
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon
Point(s): -8
Moyenne de points: -0,02

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 14:08 (2010)    Sujet du message: la 3 eme panzer division §§ "totenkopf " Répondre en citant

Historiquement une des div d'élite qui a le + semé la terreur
_________________
http://www.militariaonline.fr/ Spécialiste militaria Allemand


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:10 (2017)    Sujet du message: la 3 eme panzer division §§ "totenkopf "

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    figurines 1/6ème Index du Forum -> l histoire de la ww2 et de son materiel de guerre -> les divisions de 39,45 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com